régime


régime

1. régime [ reʒim ] n. m.
• 1408; regisme « royaume » 1190; lat. regimen « action de diriger » régir
1Vx Façon d'administrer, de gouverner une communauté. Par ext. (1789) Mod. Organisation politique, économique, sociale d'un État. système. Hist. L'Ancien Régime, celui de la monarchie en France, avant 1789. Sous l'Ancien Régime. Chute d'un régime. Les opposants au régime. 2. pouvoir. Changement de régime. Régimes politiques : régime autocratique, démocratique, dictatorial, monarchique, oligarchique, ploutocratique, républicain, etc. constitution, gouvernement, institutions. Régime représentatif, constitutionnel, militaire, parlementaire, présidentiel. Régime libéral, autoritaire, totalitaire. Régime féodal, capitaliste, communiste, socialiste. Régime économique libéral, étatiste, dirigiste.
2(XVe ) Ensemble de dispositions légales qui organisent une institution; cette organisation. Régime fiscal, douanier. réglementation. Régime général de la Sécurité sociale. Régime pénitentiaire. Être au régime du droit commun. Régime matrimonial, réglementant la répartition des biens entre les époux et leur gestion. Être marié sous le régime de la communauté, de la séparation de biens.
3(1438) Conduite à suivre en matière d'hygiène, de nourriture. Imposer, ordonner un régime à un malade. Le régime d'un sportif. Par ext. Un régime de vie. À ce régime, il ne tiendra pas longtemps.
(XVIe) Plus cour. Alimentation raisonnée. Régime alimentaire diététique. 1. diète. Se mettre, être au régime. Faire, suivre un régime pour maigrir. Un régime sévère, strict. Régime sans sel. Régime végétarien. Régime amaigrissant, hypocalorique. Produits de régime. diététique. Fam. Régime jockey. Régime sec, proscrivant les boissons alcoolisées.
4Phys. Manière dont se produisent certains mouvements. Régimes d'écoulement d'un fluide ( 2. laminaire, turbulent) . Phase d'un phénomène. Régime transitoire, régime permanent. Cour. Nombre de tours (d'un moteur) en un temps donné. 2. marche. Régime normal, ralenti, accéléré. aussi surrégime. Régime de croisière, présentant un bon rendement et une consommation économique. « Pour relancer le moteur à plein régime au passage du point mort » (G. Arnaud). Loc. fig. Marcher à plein régime : aller le plus vite possible; mettre en jeu le maximum de moyens (cf. À pleins tubes). Entreprise qui tourne à plein régime.
Géogr. Ensemble des conditions générales définissant le processus de certains phénomènes météorologiques ou hydrographiques. Le régime d'un fleuve est caractérisé par les variations de son débit. Régime des précipitations, des pluies. Régime fluvial, nival ( climat) .
5(1680) Gramm. Terme régi ou gouverné par un autre terme. complément, objet. Régime direct. Régime indirect, rattaché au verbe par une préposition. Appos. Cas régime : un des deux cas de l'ancien français (objet direct). Le cas régime et le cas sujet.
régime 2. régime [ reʒim ] n. m.
• 1640; mot des Antilles, p.-ê. esp. racimo, d'apr. 1. régime
Ensemble des fruits de certaines plantes réunis en grappe volumineuse. Régime de bananes, de dattes.

régime nom masculin (latin regimen, -inis, de regere, diriger) Ensemble d'institutions, de procédures et de pratiques caractérisant un mode d'organisation et d'exercice du pouvoir ; les institutions et le personnel politique en place. Ensemble des dispositions légales qui régissent la manière dont quelqu'un ou quelque chose est soumis à une institution : Être marié sous le régime de la communauté. Ensemble de prescriptions concernant les aliments et destinées à maintenir ou à rétablir la santé : Régime lacté. Régime végétarien. Conduite alimentaire caractérisée par des restrictions : Suivre un régime. Manière dont un phénomène se produit, se déroule ; rythme : Le régime pluviométrique d'une région. Mode de fonctionnement d'une machine, d'une installation à l'état normal ; vitesse de rotation d'un moteur : Marcher à plein régime. Ensemble d'institutions et de mécanismes conditionnant le fonctionnement de la production, de la consommation et de la répartition des biens économiques. Hydrologie Ensemble des variations subies par le débit d'un cours d'eau. Linguistique Mot ou groupe de mots qui dépend grammaticalement d'un autre mot de la phrase. Physique Mode d'évolution d'un système dans lequel les paramètres intéressants restent constants (régime laminaire, régime turbulent). Sylviculture Mode de traitement d'une forêt défini par l'aménagement et destiné à assurer dans les meilleures conditions l'exploitation et la régénération du peuplement. ● régime (citations) nom masculin (latin regimen, -inis, de regere, diriger) Charles Maurras Martigues 1868-Saint-Symphorien 1952 Académie française, 1938 Quand un régime tombe en pourriture, il devient pourrisseur : sa décomposition perd tout ce qui l'approche. La Dentelle du rempart Grasset Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 […] Il y a une chose plus difficile encore que de s'astreindre à un régime, c'est de ne pas l'imposer aux autres. À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe Gallimardrégime (expressions) nom masculin (latin regimen, -inis, de regere, diriger) À ce régime, en vivant, en agissant ainsi. Baisse de régime, diminution du rythme de l'activité, de l'énergie. Régime hyposodé, régime fondé sur une diminution plus ou moins importante des apports alimentaires en sodium. Régime établi, état d'un système dynamique stable, soit en l'absence de toute variation des grandeurs d'influence, soit sous l'effet de la variation de l'une d'entre elles selon une loi mathématique simple. Régime permanent harmonique, comportement d'un système dynamique stable sous l'effet de la variation sinusoïdale d'une grandeur d'influence. Régime transitoire, passage d'un système dynamique stable d'un régime établi à un autre. Régime général de la Sécurité sociale, régime de protection sociale commun aux salariés et assimilés. Régimes complémentaires, régimes accordant des prestations qui viennent s'ajouter à celles accordées par les régimes de base de la Sécurité sociale (régime général ou régimes spéciaux). [Il existe différents régimes complémentaires selon la nature de la profession (cadres et non-cadres salariés de l'industrie et du commerce, salariés agricoles, professions non salariées non agricoles, etc.)] Régime préférentiel, relations douanières de deux ou plusieurs pays se consentant des droits particulièrement favorables pour la totalité ou une partie de leurs échanges commerciaux. Cas régime, en ancien français, cas exprimant les fonctions grammaticales autres que celle de sujet. ● régime (synonymes) nom masculin (latin regimen, -inis, de regere, diriger) Ensemble d'institutions, de procédures et de pratiques caractérisant un mode...
Synonymes :
- état
régime nom masculin (calque de l'espagnol des Antilles racimo, raisin, avec l'influence de régime) Très grande inflorescence en forme de grappe contenue dans une spathe générale. Groupe de fruits (bananes, dattes, par exemple) issus de cette inflorescence.

régime
n. m. Grosse grappe que forment les fruits des bananiers, des palmiers-dattiers, des palmiers à huile. Régime de bananes.
————————
régime
n. m.
rI./r
d1./d Ordre, constitution, forme d'un état; manière de le gouverner. Régime monarchique, féodal, etc.
|| HIST L'Ancien Régime: le régime monarchique qui, en France, précède la Révolution.
Le Régime français, instauré à l'arrivée des Français en Nouvelle-France et en vigueur jusqu'à la conquête du Canada par les Anglais en 1760.
Le Régime anglais, qui, au Canada, a succédé au Régime français et a été en vigueur jusqu'à la création de la Confédération (1867).
|| Régime libéral, dictatorial, fasciste.
d2./d Ensemble de dispositions réglementaires ou légales qui régissent certaines institutions; organisation de ces institutions. Régime des hôpitaux. Régimes matrimoniaux.
Régime d'imposition: mode de calcul de l'impôt.
d3./d Règle à suivre dans la manière de vivre (du point de vue de la santé). Régime d'entraînement sportif.
|| (Plus cour.) Régime alimentaire ou, absol., régime: usage raisonné de la nourriture pour corriger certains troubles ou éviter qu'ils ne se produisent. être au régime. Régime sans sel.
Régime sec, dans lequel les boissons alcoolisées sont proscrites.
rII./r Manière dont se produisent certains phénomènes.
d1./d PHYS Manière dont se produit l'écoulement d'un fluide. Régime laminaire, turbulent.
d2./d Vitesse de rotation d'un moteur. Marche d'un moteur à bas régime (au ralenti), à plein régime (au maximum de sa puissance).
d3./d GEOGR Mode d'évolution de certains processus hydrologiques et météorologiques cycliques, au cours d'une année. Régime des vents, des pluies.
rIII/r LING Mot régi par un autre, dans la phrase. Régime direct, indirect.

I.
⇒RÉGIME1, subst. masc.
I. — Vx. Action de régir, de diriger. Synon. direction. La mère abbesse et sa sœur coadjutrice donnèrent leurs démissions. Cependant on aurait eu besoin plus que jamais d'une main ferme dans le régime de la maison (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 332).
II. — Façon de régir; ensemble de règles, de facteurs qui caractérisent le fonctionnement, le cours de quelque chose.
A. — 1. Mode d'organisation d'une société, d'un État; ensemble des institutions, des pratiques, des idées qui le caractérisent. Ce mot chrétienté (tel que nous l'entendons) désigne un certain régime commun temporel dont les structures portent, à des degrés et selon des modes fort variables du reste, l'empreinte de la conception chrétienne de la vie (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 144). On a remarqué (...) que certains types de névroses prédominent dans un pays donné ou à une époque donnée de l'histoire. Le régime de civilisation est un milieu puissant qui à chaque moment s'impose aux plus originaux (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 107).
a) [En considérant plus partic. les phénomènes, les rapports soc.] La substitution du régime urbain à un régime villageois et cantonal fut, sur les bords de la Méditerranée, le chef-d'œuvre de la Grèce et de Rome (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 291). On appelle assez improprement théocratie ce régime des castes, dans lequel chacun suit la condition de ses pères, prêtres s'ils sont prêtres, et potiers s'ils sont potiers (ALAIN, Propos, 1929, p. 885).
b) [En considérant plus partic. l'organ. et l'exercice du pouvoir pol.] Forme particulière de gouvernement; manière dont le pouvoir politique s'exerce. Une analyse réaliste pour caractériser un régime politique devrait étudier les rapports exacts qui existent non seulement entre élus et corps électoral, mais entre élus, corps électoral, presse et partis (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 140). Un régime politique n'est pas seulement une organisation technique du gouvernement: il correspond toujours à une certaine idéologie, à une doctrine du pouvoir (Traité sociol., 1968, p. 12).
SYNT. Avènement, avenir, chute, destin, naissance d'un régime; changement de régime; nature, faiblesse, force, solidité, stabilité d'un régime; bienfaits, incohérences, insuffisances d'un régime; adopter, choisir, condamner, critiquer, déstabiliser, instituer, pourfendre, renforcer, se rallier à, soutenir un régime; être le pilier d'un régime; démocratiser, présidentialiser un régime.
) [Avec déterm. indiquant la nature du régime]
[P. réf. aux détenteurs, au fondement du pouvoir] Régime aristocratique; régime démocratique, oligarchique, ploutocratique (synon. démocratie, oligarchie, etc.); régime militaire, bourgeois, populaire, prolétarien; régime de minorité. L'usage (...) tend à embrouiller (...) les deux expressions de « régime féodal » et de « régime seigneurial ». C'est arbitrairement assimiler, au réseau de liens de dépendance caractéristique d'une aristocratie guerrière, un type de sujétion paysanne (M. BLOCH, Apol. pour hist., 1944, p. 87). De 1792 à 1848, [la France] a vécu environ 8 ans sous un régime républicain, 15 ans sous un régime consulaire ou impérial, 33 ans sous un régime monarchique (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 77).
[P. réf. à l'organ. des instit. pol., aux rapports entre les organes de l'État] La confusion des pouvoirs peut se produire au profit d'un homme ou d'une assemblée. Le premier cas correspond soit à la monarchie absolue, soit à la dictature (...). Le second cas correspond au « régime d'assemblée » ou régime conventionnel (parce que la Convention est censée l'avoir incarné) (Traité sociol., 1968, p. 6).
SYNT. Régime parlementaire, présidentiel; régime de dictature, de parti unique, de pouvoir personnel, à exécutif fort, d'équilibre des pouvoirs, de séparation des pouvoirs; régime pluraliste, pluripartiste (v. pluri- B); régime représentatif.
[P. réf. à la manière de gouverner, à l'idéologie du pouvoir, aux rapports entre gouvernants et citoyens] L'Union soviétique a groupé autour d'elle, de gré ou de force, un certain nombre de nations qui ont adopté, bon gré ou mal gré, le régime communiste (BILLOTTE, Consid. strat., 1957, p. 40-7). La Syrie ne voudra jamais de l'instauration d'un régime anarcho-progressiste dominé par les Palestiniens dans l'éventuel « Liban musulman » (Le Nouvel Observateur, 26 janv. 1976, p. 30, col. 2).
SYNT. Régime démocratique, égalitaire, libéral; régime autocratique, autoritaire, despotique, dictatorial, totalitaire, tyrannique, à poigne, musclé, policier; régime conservateur, révisionniste, socialiste; régime de droite, de gauche; régime d'exception.
[À propos d'une colonie] Régime de mandat, de tutelle.
) [Avec déterm. évoquant un fait, un événement, des actes caractéristiques d'un gouvernement] Dans nos baraques (...) l'on savait l'effroyable régime de privations et de terreur policière sous quoi gémissait la population allemande (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 142). Le désastre de 1940, l'aspect militaire que revêtait le régime de la capitulation, l'abus que Vichy a fait du conformisme et de la discipline, ont provoqué, à l'égard de l'ensemble des professionnels [de l'armée], une certaine désaffection (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 140).
) HIST. [Avec déterm. pour désigner un régime précis de l'hist.] Le Régime de Juillet (v. Monarchie de Juillet, s.v. juillet); le régime de la Terreur; le régime de Vichy; le régime franquiste, gaulliste. L'autre soir, dîné avec un réfugié allemand. Il prévoit, comme tous les réfugiés allemands, la fin prochaine du régime hitlérien et l'avènement du communisme (GREEN, Journal, 1933, p. 147). Vous aviez l'intention, à propos du régime Salazar, de critiquer la politique américaine en Méditerranée (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 126).
♦ [Peut désigner un type de gouvernement] Régime fasciste. Qu'ils soient de droite ou de gauche, les Turcs s'entendent pour dire qu'ils ne craignent pas chez eux de « régime des colonels ». Les entractes militaires font, en quelque sorte, partie de la règle du jeu (L'Express, 30 mai 1977, p. 82, col. 1).
L'Ancien Régime. La monarchie absolue telle qu'elle exista en France jusqu'en 1789 (et en Europe); l'organisation sociale de cette période. Les partisans de l'Ancien Régime; les abus, les privilèges de l'Ancien Régime. Sauver les États romains et l'Italie entière du retour inévitable de l'Ancien Régime et de la Restauration non des puissances légitimes, mais des abus de ces vieux et mauvais gouvernements (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Reeve], 1849, p. 104). Il fallait que la tyrannie de Napoléon fût bien âpre pour que le retour de l'Ancien Régime parût rendre la liberté et le souffle à l'âme (LAMART., Nouv. Confid., 1851, p. 279).
P. anal. Le privilège de l'argent sera mangé comme le privilège de la noblesse. Et une autre presse viendra, qui parlera des grands principes de 1889 et détestera l'Ancien Régime de la bourgeoisie (GONCOURT, Journal, 1861, p. 926).
Loc. adj. Ce général représente actuellement sous la république les opinions d'ancien régime les plus caractérisées (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 418). La chère y est parfaite [chez Mme d'Heudicourt], dit le duc, qui croyait en employant cette expression se montrer ancien régime (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 487).
) P. méton. Les institutions et le personnel politique; l'État. Le pire défaut du régime actuel est de coûter fort cher. Il ne paie point de mine: il n'est pas fastueux. Il n'est brillant ni en femmes ni en chevaux. Mais, sous une humble apparence et des dehors négligés, il est dépensier (A. FRANCE, Orme, 1897, p. 154). Comment, d'abord, pourrait-on croire qu'en ménageant le régime établi à Vichy pour le bénéfice d'Hitler on empêcherait ce régime de pousser aux dernières conséquences sa collaboration avec l'ennemi? (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 532).
c) [En considérant plus partic. les aspects écon.] Organisation, mode de fonctionnement de l'économie ou d'un de ses secteurs selon des principes techniques, idéologiques, etc.; p. méton., l'un de ces principes, l'une de ces modalités de fonctionnement. La contradiction entre le mode de production et les nouvelles nécessités de la distribution annonce déjà la fin du régime de la petite production agricole et industrielle (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 250). En régime de plan ou en régime quasi libre, quand un produit de quantité et de qualité déterminées est désiré, il est recommandable de l'obtenir au plus bas coût (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 610).
SYNT. Régime de monopole, d'oligopole, de concurrence; régime collectiviste, dirigiste, économique, libéral, protectionniste; régime capitaliste (v. capitaliste ex. 2, machinisme A ex. de Martin du Gard), communiste, socialiste; régime de croissance, de haute production; régime de marché; régime de l'étalon-or, du papier-monnaie.
P. anal. [À propos d'un petit groupe, d'une famille] Il y aurait maintes choses à dire sur le régime économique de la maison Baudoin. Le temps et le travail n'y avaient pas le même prix que dans les autres familles (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 128).
2. Ensemble des dispositions légales ou réglementaires ou des pratiques qui régissent une institution, un établissement, une activité particulière.
[Avec déterm. spécifiant l'objet de ces dispositions] Le régime de la prison n'avait rien d'atroce, en tant que régime administratif: les geôliers étaient des professionnels (...). La vie de la prison, c'était autre chose (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 644). Dans les forêts soumises au régime forestier l'accroissement de la production, objectif constant des aménagements, s'est orienté depuis quelques années vers des bois de plus petites dimensions (Industr. fr. bois, 1955, p. 22).
SYNT. Régime douanier, électoral, fiscal, foncier, hypothécaire, matrimonial, pénitentiaire, d'association; régime des bagnes, d'un lycée, des maisons pénitentiaires, de la presse, des ordres réguliers et séculiers, des sociétés anonymes, du Théâtre National Populaire; régime général/particulier de la Sécurité sociale/des assurances sociales; régime agricole, de la S.N.C.F., des mines; régime (complémentaire) de retraites; régime des études dans les écoles normales, des études médicales; régime du travail.
Loc. adj. Pendant quelques années il y eut le CAPES [Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré] ancien régime (...) et le CAPES nouveau régime (Encyclop. éduc., 1960, p. 319).
[Avec déterm. indiquant l'orig.] L'élection locale se trouva avancée de quelques semaines (...), de sorte qu'elle se fit encore sous le régime de l'ancienne loi électorale (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 80). Régime concordataire. V. ce mot A 2 ex. de Encyclop. éduc.
[Avec déterm. indiquant la nature de ces dispositions, une modalité partic.] Régime de la censure pour la presse; régime des concessions pour les chemins de fer. [En Alsace] l'Église va avoir à passer de son régime au régime français. L'école va avoir à passer du régime confessionnel au régime laïque (BARRÈS, Cahiers, t. 12, 1919, p. 179). Toute action visant à restreindre la production des bois de feu devra donc tendre à la substitution du régime de la futaie au régime du taillis ou du taillis sous futaie (Forêt fr., 1955, p. 20).
♦ [À propos du régime des prisons] Régime du droit commun; régime des arrêts de rigueur; régime cellulaire. Jusqu'au prononcé du jugement, j'avais droit au régime de la prévention, c'est-à-dire à la paillasse, aux livres, au papier, aux crayons, et même aux vivres et au tabac (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 349). [Ces détenus] réclamaient notamment la suppression des quartiers de haute sécurité, où ils vivent totalement isolés du monde dans des cellules insonorisées, en régime « de privation sensorielle » (Le Point, 18 avr. 1981, p. 66, col. 2).
♦ [À propos des régimes matrimoniaux] Régime dotal, de la communauté, de la séparation de biens.
♦ [À propos des régimes électoraux] En 1830, en 1848, la minorité révolutionnaire soulevée pouvait croire, dire et faire croire qu'elle représentait la pensée de la majorité. Car cette majorité, sous le régime du suffrage restreint, restait inexprimée (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 95).
Régime de faveur. Dispositions administratives qui avantagent une personne ou un groupe. De façon générale, les régimes de faveur si fort répandus dans les lois fiscales contemporaines profitent en premier lieu aux revenus élevés (Univers écon. et soc., 1960, p. 48-8).
3. P. ext. Ensemble de principes, de pratiques adoptés par un groupe, une personne; usage établi; état de chose. Régime d'expédients. Il n'est nullement chimérique, selon nous, d'instituer avec l'Allemagne un régime de relations franches, nettes, pacifiques (JAURÈS, Paix menacée, 1914, p. 184). La seule chose qui m'étonnât était qu'il condescendît à dire « place », car il appartenait à ce prolétariat moderne qui désire effacer dans le langage la trace du régime de la domesticité (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 799).
À ce régime. Avec telle manière de faire. Synon. à ce train. Il entrait en rage et commençait d'arracher tout, les bonnes plantes et les mauvaises, d'un même geste déblayeur. On comprend qu'à ce régime notre jardin souffrit beaucoup (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 118).
Sous le régime de. Sous le règne de. Des calculs bizarres où intervenaient le millésime de l'année, le nombre des morts et le compte des mois déjà passés sous le régime de la peste (CAMUS, Peste, 1947, p. 1398).
B. — 1. Manière habituelle d'agir, de se comporter; règles de conduite que l'on adopte (en particulier pour préserver ou recouvrer sa santé). Régime de vie. Étudier, bavarder, aller au cinéma: brusquement je me lassai de ce régime, était-ce vivre? (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 291):
1. M. Joubert changeait à chaque moment de diète et de régime, vivant un jour de lait, un autre jour de viande hachée, se faisant cahoter au grand trot sur les chemins les plus rudes, ou traîner au petit pas dans les allées les plus unies.
CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 28.
[Avec déterm. précisant les conditions de vie, le domaine concerné]
♦ [avec adj.] Régime athlétique; régime claustral; régime matrimonial (v. cesser ex. 6); régime sentimental. Un état interne de calme et d'élévation (...) qui pourrait devenir plus habituel par un certain régime intellectuel et moral auquel il serait temps de me soumettre par l'oraison du silence ou la méditation (MAINE DE BIRAN, Journal, 1819, p. 246).
♦ [avec compl. prép.] Régime de méditation, de solitude, de prières, d'études; régime pour le goût. Flaubert présenté comme un amateur, — oui un amateur, entendez-vous!... et qui aurait pu avoir pour ex aequo le premier garçon de bureau venu soumis à son régime de travail (GONCOURT, Journal, 1884, p. 325).
[Chez Alain] Mouvements, manifestations corporelles liés à un état physique ou psychique. Régimes corporels. Un enfant qui crie fait crier les autres; bien pis, l'on crie de crier. Les nourrices, par un mouvement qui est de métier, mettent l'enfant sur le ventre; ce sont d'autres mouvements aussitôt et un autre régime (ALAIN, Propos, 1922, p. 453). V. anxiété ex. 5.
2. En partic., cour. Régime (alimentaire)
a) Habitudes alimentaires d'un groupe ou d'un individu. Certains végétaux tels que le chou, les raves ou navets à racines charnues (...) ont tenu de bonne heure leur place dans le régime alimentaire des peuples celtes et germaniques (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 140):
2. ... il se faisait fabriquer des sucs de viande, des essences de légumes (...), du sublimé d'aliments, dont il se soutenait. Malheureusement, au bout de quelques années de ce régime, l'estomac et les intestins de ce mangeur spiritualiste se resserrèrent...
GONCOURT, Journal, 1872, p. 918.
[Avec déterm. précisant le type d'aliments consommés] Régime carnivore. L'usure quotidienne du travail, une molle alimentation de sucreries et de conserves, remplaçant le riche régime azoté des anciens Anglo-Saxons, fait que le type de John Bull a quasiment disparu (MORAND, Londres, 1933, p. 114).
Régime sec. Alimentation du bétail composée de fourrage sec. Le régime sec des bêtes à cette saison décolore à l'ordinaire le produit [le beurre] (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 221).
b) Alimentation raisonnée, caractérisée par le choix et le dosage des aliments en fonction des besoins de l'organisme (sain ou malade). Régime affaiblissant, fortifiant, équilibré, rigoureux, sévère; s'astreindre à un régime; suivre un régime; se rétablir par un régime; faire une entorse à son régime, un écart de régime. Joseph prit la résolution de se mettre au régime dès le lendemain et de soigner son foie (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 191):
3. MARIE: (...) Soigne-toi, fais quelque chose, un petit régime pendant huit jours te rétablirait peut-être entièrement. VIGNERON: Finaude! Je t'entends bien, avec ton petit régime! Je mange trop, n'est-ce pas?
BECQUE, Corbeaux, 1882, I, 1, p. 55.
Vieilli. Vivre de régime. Surveiller son alimentation. Les Arajo, Bixio, etc., dînaient chez Mme Villot; j'y étais invité, mais je vis encore un peu de régime et je n'y ai été qu'après (DELACROIX, Journal, 1853, p. 99).
Loc. adj. De régime. Biscottes, pâtes, sel de régime. La diététique moderne permet aux industries des aliments de régime et produits similaires de préparer un certain nombre de produits de grande valeur. Ces produits sont utilisés pour agir sur la nutrition dans un sens convenable (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 21).
P. anal. Le régime seul peut harmoniser les parties du corps: la pratique des principes philosophiques est le régime de l'âme (VIGNY, Journal poète, 1837, p. 1060). V. aiguillonnement ex. 2.
[Avec déterm. indiquant le type d'aliments, de substances prescrits ou interdits] Régime lacté; régime pauvre en graisse ou de restriction lipidique, de restriction protidique, de restriction glucidique; régime sans sel ou désodé; régime hyperprotidique ou carné; régime végétarien. Si je continue le régime peptones et ne pas boire, il est certain que dans deux mois, j'irai tout à fait mieux (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1889, p. 285). Régime suivi: Un jour sur deux, régime hyper-protéiné. À volonté: viande et poisson maigres grillés, œufs, fromages à 0 pour cent de matières grasses. C'est tout (Elle, 11 octobre 1976, p. 136, col. 4).
[Avec déterm. indiquant le but recherché, l'affection soignée] Régime anti-obésique; régime basses calories, hypocalorique, hypercalorique; régime diabétique. Galliffet (...) se sentant engraisser, se soumet depuis quelques années à un régime d'amaigrissement torturant (GONCOURT, Journal, 1890, p. 1226). Faire un régime atoxique dans le dernier trimestre [de grossesse]: pas de crustacés, coquillages, charcuterie, abats, salaison, triperie, épices (Le Point, 27 sept. 1976, p. 53, col. 4).
Régime + n. propre. Les régimes destinés à vous faire perdre rapidement du poids sont mauvais pour la santé et ont pour effet à long terme de réduire votre espérance de vie. En ce sens, le régime Atkins est une catastrophe (Marie-Claire, avr. 1987, p. 34).
En partic. Régime jockey.
Régime pythagoricien (rare). Régime végétarien. Une maigreur provenue plutôt de la constitution que d'un régime pythagoricien; car le bonhomme (...) montrait en souriant des dents blanches dignes d'un requin (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 4).
Régime sec. Suppression des boissons alcoolisées. Aux premiers jours d'ivresse et de liesse (...) succède un régime sec, soutenu par de stricts règlements (GIDE, Journal, 1943, p. 241). Régime mi-sec. V. mi- II A.
c) P. méton. Aliments, repas (en rapport avec un régime). Jusserand mangeait son régime. Il commençait, pour dire vrai, par manger tout son régime: les pommes de terre, le riz, les lentilles et la salade. Puis il tournait un œil curieux vers le fricot de tout le monde et, son « régime dévoré », le disciple de Tolstoï tâtait du régime des autres (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 176). Refuser les invitations pour ce moment-là, et « cuisiner » son régime chez soi (Elle, 31 janv. 1977, p. 38, col. 4).
C. — 1. Manière dont se produit, évolue un phénomène physique; ensemble des paramètres qui caractérisent un système. Les forces séculaires déposées dans la race par le régime des saisons, la nature des travaux, des négoces, la paix, la guerre, l'aliment (FAURE, Hist. art, 1912, p. 302). Réflexions pénétrantes sur le climat séquanien, la détresse politique, le régime des épidémies (DUHAMEL, Journal Salav., 1927, p. 44).
PHYSIQUE
DYNAMIQUE DES FLUIDES. Caractère de l'écoulement d'un fluide dans un conduit, une enceinte. Régime (d'écoulement) laminaire, turbulent. L'étude de l'écoulement gazeux conduit à distinguer trois régimes. — Le régime visqueux. (...) il y a échange de quantité de mouvements entre les molécules qui s'entraînent les unes les autres (...). — Le régime moléculaire. (...) la probabilité de rencontrer une autre molécule devient faible, l'écoulement est régi par les interactions entre molécules et parois. — Le régime intermédiaire (Encyclop. Sc. Techn. t. 10 1973, pp. 894-895).
ÉLECTR. Caractère d'un courant électrique. Régime permanent ou stationnaire; régime transitoire. Le plus répandu [des systèmes polyphasés] est le système triphasé fonctionnant en régime sinusoïdal équilibré (Encyclop. Sc. Techn., t. 3 1970, p. 811).
GÉOGR. Caractère de l'évolution cyclique d'un phénomène naturel. Régime des pluies, des moussons, des précipitations, des vents, des marées, des températures; régime hygrométrique, pluviométrique, thermique; régime désertique, tropical. Le régime anticyclonique, comportant de faibles courants descendants dans les régions centrales des anticyclones, est peu favorable aux pluies (MAURAIN, Météor., 1950, p. 189).
Régime d'un cours d'eau ou régime fluvial. Variations du débit d'un cours d'eau dans une année, commandées essentiellement par son mode d'alimentation lié au climat. Régime simple, complexe, régulier, irrégulier, compensé, torrentiel; régime nival, pluvial (océanique, équatorial, tropical), nivo-glaciaire, nivo-pluvial. Le régime d'une rivière non aménagée est dit régime propre ou non influencé, celui d'une rivière perturbée par un ou plusieurs barrages est dit régime influencé (GEORGE 1970).
MÉCAN. Régime (d'un moteur, d'une turbine). Vitesse de rotation. Bas, haut, plein régime; régime accéléré, moyen, normal, de ralenti, de croisière; baisse de régime; régime nominal. Moteurs de cylindrées petites ou moyennes, que l'on est obligé de faire tourner vite (3 500 à 4 000 tours par minute sont des régimes courants) (TINARD, Automob., 1951, p. 331).
Loc. adv. ou adj. [En parlant d'un moteur] Partir à plein régime. Les manettes des gaz sont gelées. Je suis condamné à tourner plein régime (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 302). [En parlant d'un son, pour indiquer une intensité] Vibrations aigres, plainte à haut régime, joyeuse et familière, de l'étincelle de T.S.F. (MORAND, Paris-Tombouctou, 1929, p. 32). P. métaph. Tu travailles à plein gaz, à plein régime, à plein temps (ARNOUX, Double chance, 1958, p. 189).
P. anal. L'art délicat de la durée, le temps, sa distribution et son régime, — sa dépense à des choses bien choisies, pour les nourrir spécialement, — était une des grandes recherches de M. Teste (VALÉRY, Soirée avec M. Teste, 1895, p. 20).
2. Surtout en loc. adj. État d'équilibre atteint par un système; fonctionnement normal, régulier. Température de régime. [Lorsqu'on chauffe, il arrive un moment où] les corps qui se trouvent dans l'enceinte n'absorbent plus de chaleur [,] la température des parois devient stationnaire et on dit que le régime est établi (SER, Phys. industr., 1890, p. 722). Le rôle de l'échappement est (...) lié à la marche de régime de la montre (ANDRADE, Horlog., 1924, p. 101).
P. anal. Ce fonctionnement [de la Base Universitaire du Centre Méditerranéen] assurera la marche régulière de notre établissement, ce qu'on peut nommer son allure de régime (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 309). Il y a une sensibilité qui fait partie du fonctionnement de régime des êtres; et une autre qui résulte du trouble de ce régime (VALÉRY, Suite, 1934, p. 41).
III. — Ce qui est régi.
GRAMM. Mot ou suite de mots (nom ou pronom) qui dépend grammaticalement d'un autre mot de la phrase (verbe, préposition) (d'apr. Ling. 1972). Les adverbes servent à rendre d'une manière abrégée, les idées qu'on ne pourrait exprimer qu'à l'aide d'une préposition et de son régime (DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 131):
4. Vous écrivez: « Un modèle que le lecteur connaît beaucoup mieux que nous-mêmes. » Nous-mêmes est sujet et régime. Comprenez-vous? Il faut écrire, si je vous entends bien: « Un modèle que le lecteur connaît beaucoup mieux que nous ne le connaissons nous-mêmes... » C'est plus lourd, mais c'est précis.
DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 148.
Régime direct/régime indirect. Mot qui se rattache directement ou par l'intermédiaire d'une préposition au verbe dont il dépend. Synon. complément. Le verbe actif a toujours un régime direct; plusieurs verbes actifs doivent avoir un régime direct et un régime indirect:J'aime mon père, le sens est complet avec le régime direct; j'envoie un livre à mon père, le sens ne peut être complet qu'avec le régime direct et le régime indirect (LAV. Diffic. 1846).
Cas-régime. V. cas2.
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. régime2. Ac. 1694, 1718: regime; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. A. Ca 1265 regimen « action de gouverner, d'administrer » (La Règle du Temple, éd. H. de Curzon, p. 235); ca 1350 regime « id. » (GILLES LE MUISIT, Poésies, I, 127 ds T.-L.). B. 1. 1314 regime « traitement médical (d'une maladie) » (HENRI DE MONDEVILLE, Chirurgie, éd. A. Bos, 1442); 2. fin XIVe s. « manière de vivre, de se nourrir, pour conserver ou rétablir la santé » (Consultation de Jean Le Fèvre, [...] sur le traitement de la goutte, éd. P. Meyer ds Romania t. 15, p. 182). C. 1. 1409 « ensemble des dispositions légales qui régissent une institution, un établissement public, une administration, etc. » (Compte de la recette générale de Hainaut, f ° 79, A. Nord ds GDF. Compl.: Regimes et regles de mestreyer); 1812 jur. régime de la communauté, régime dotal (MOZIN-BIBER); 2. 1789 « forme gouvernementale d'un état » (Mirabeau peint par lui-même, t. 1, p. 306 ds RANFT, p. 87); spéc. id. ancien régime (av. 1789) (Point du jour, IV, p. 276, n ° CXIV, 26 nov. ds BRUNOT t. 9, p. 621); 1790 nouveau régime (apr. 1789) (M. DE L'ÉPITHÈTE [P.-N. CHANTREAU], Dict. nat. et anecdotique, s.v. vaisselle d'argent ds QUEM. DDL t. 11, s.v. ancien régime). D. 1680 régime d'un verbe (RICH.). E. 1. 1828 phys. « débit d'un fluide » (PÉCLET, Traité de la chaleur ds LITTRÉ Suppl.); 2. 1870 « débit d'un cours d'eau » (LITTRÉ); 3. 1900 régime d'un moteur (La France automobile, p. 161 d'apr. R. V. BALL ds Fr. mod. t. 43, p. 54); 4. 1909 météor. (E. DE MARTONNE, Traité de géogr. phys., p. 207: régime des précipitations). Empr. au lat. regimen « direction, gouvernement », dér. de regere « diriger ». Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 401. — QUEM. DDL t. 15, 25. — TOURNIER (M.). Un Vocab. ouvrier en 1848. Thèse, Paris, 1975, t. 1, pp. 136-140. — VARDAR Soc. pol. 1973 [1970], pp. 299-300.
II.
⇒RÉGIME2, subst. masc.
BOT. Grappe de fruits ou de fleurs des bananiers et des palmiers. Régime de bananes. Il faut (...) avoir l'agilité d'un singe pour aller d'un arbre à l'autre, au temps de la fécondation, secouer le pollen des arbres mâles sur les fleurs des palmiers femelles, aplatir et rabattre les branches, et disposer les régimes de façon à les présenter au soleil (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 244). Les arbres n'ont qu'un mince plumeau de palmes, afin que le soleil atteigne les régimes de dattes qui pendent au-dessous comme des paquets d'olives orangées (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 65). V. féconder ex. 3.
P. anal. [À propos de fruits, de légumes liés ensemble] On voyait des régimes de maïs doré de l'an passé, suspendus à une poutre du toit (LAMART., Tailleur pierre, 1851, p. 413). Tout ce qui le peut est présenté en guirlandes, en régimes nattés, en bouquets (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 135).
P. ext. [À propos de choses se présentant en groupe, en grand nombre] Lourdes pastèques ouvertes en deux, à la chair humide et rose, avec leurs régimes de grains noirs (BENOIT, Atlant., 1919, p. 136).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. régime1. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1640 regime de bananes (P. J. BOUTON, Relation de l'establissement des François depuis l'an 1635 en l'isle de la Martinique, p. 62 ds ARV., p. 429). Prob. empr., avec attraction de régime1, à l'esp. racimo « grappe (de raisin) » (dep. mil. XIIIe s. d'apr. AL.), puis « régime (de dattes, etc.) » (dep. 1495, NEBRIJA d'apr. COR.-PASC.), du lat. vulg. racimus, class. racemus « grappe » (cf. raisin). Voir ARV., pp. 429-430 et BL.-W.5.
STAT.Régime1 et 2. Fréq. abs. littér.:3 625. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4 021, b) 5 199; XXe s.: a) 4 608, b) 6 428.

1. régime [ʀeʒim] n. m.
ÉTYM. Déb. XVe; regisme « royaume », 1190; lat. regimen « action de diriger ». → Régir.
———
I (Déb. XVe; regimen, XIIIe). Vx. Action de diriger, d'administrer.(1654). Fig. Direction morale. || « Le régime des âmes » (Retz, Lettre à Mazarin, 12 déc. 1654).
———
II
1 (1408). Vx. Façon d'administrer, de gouverner une communauté.(1789; → ci-dessous, Ancien Régime). Mod. Organisation d'une société humaine (spécialt, d'un État) dans le domaine politique, économique, social. Structure, système; 2. pouvoir. || Les peuples et les régimes (→ Faiblesse, cit. 12). || Établissement, chute, déclin d'un régime. || Changement (cit. 7) de régime. || Changer de régime par des réformes, par une nouvelle constitution, par la révolution, par la violence. || Régimes politiques : autocratique, démocratique (cit. 3), dictatorial, monarchique (royauté, empire), oligarchique, ploutocratique, républicain, etc. 1. Politique; constitution, gouvernement, institution(s). || Régime représentatif, parlementaire (→ 1. Parlementaire, cit. 2), présidentiel. || Régime libéral, de liberté… Libéralisme. || Régime d'autorité, autoritaire (cit. 1), de contrainte, de pouvoir absolu, totalitaire… Absolutisme, autoritarisme, totalitarisme. || Régime de terreur. Terrorisme. || Un régime fort, un régime d'ordre. || Un régime à poigne (cit. 6). || Régime policier. || Régime d'exception (cit. 9).Les vices (→ Œil, cit. 25), les défauts d'un régime. || Un régime où règne le favoritisme, la corruption, la tyrannie. || Un régime de liberté et de justice.Régime féodal (cit. 2), capitaliste, socialiste. Féodalité; capitalisme; collectivisme, communisme, socialisme. || Régime égalitaire. || Régime de castes.Régime économique libéral, étatiste, dirigiste. || Régime d'économie planifiée.
1 Le gouvernement constitutionnel s'occupe principalement de la liberté civile; et le gouvernement révolutionnaire, de la liberté publique. Sous le régime constitutionnel, il suffit presque de protéger les individus contre l'abus de la puissance publique : sous le régime révolutionnaire, la puissance publique elle-même est obligée de se défendre contre toutes les factions qui l'attaquent.
Robespierre, Disc. sur les principes du gouvernement révolutionnaire, 25 déc. 1793, in Textes choisis, t. III, p. 99.
1.1 Et, enfin, elle s'amplifia quand les régimes totalitaires firent refluer sur nous leurs exilés et leurs ennemis, et organisèrent eux-mêmes l'expulsion de leurs populations israélites.
Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, p. 42.
(En parlant d'un régime particulier dans l'histoire). || Le régime du Consulat, du Directoire, du Premier Empire, de la IIIe République. || Le régime fasciste.
Hist. || L'Ancien Régime, expression par laquelle on désigna, en 1789, le régime de monarchie absolue qui venait d'être renversé (→ Corps, cit. 44; mâcher, cit. 6; militer, cit. 1; monarchie, cit. 4).REM. L'expression nouveau régime ne s'est pas imposée.
2 Un régime, c'était un ordre, une règle, par exemple une règle de santé, c'était aussi un mode d'administration, par exemple en jurisprudence : régime des biens saisis (…)
Que le nom s'appliquât au système séculaire du gouvernement de la France, rien que de naturel. La hardiesse était de lui accoler l'épithète d'ancien (…) On tâtonnait. Les décrets de la Constituante disent souvent : le « régime précédent » (…) On trouve aussi « régime ancien », « vieux régime », mais bientôt « ancien régime » prévalut et devint une expression toute faite.
Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 621.
2 (Déb. XVe). Ensemble de dispositions légales ou administratives qui organisent une institution; cette organisation. || Le régime des libertés publiques, de la presse… || Régime fiscal, douanier. || Le régime d'émission de la monnaie. || Régime électoral; régime censitaire, capacitaire.Régime des prisons, de la réclusion (→ Forçat, cit. 5); régime pénitentiaire. || Être au régime du droit commun, au régime de prisonnier politique.Dr. civ. || Régimes matrimoniaux. Mariage; communauté (2.), dotal (régime dotal). || Régime hypothécaire.Régimes de propriété (cit. 8).Régime général de la Sécurité sociale.
3 (1438, « règle, manière de vivre, conduite »; « traitement des maladies », 1314). Conduite à suivre en matière d'hygiène, de nourriture, etc.Imposer, ordonner un régime à un malade. || Observer, suivre; enfreindre un régime. || Un régime d'immobilité (→ Préjudiciable, cit. 1), d'activité mesurée… || Le régime d'entraînement d'un sportif. — ☑ Loc. Être au régime.
3 Comme le régime des gens sains n'est pas propre aux malades, il ne faut pas vouloir gouverner un peuple corrompu par les mêmes lois qui conviennent à un bon peuple.
Rousseau, Du contrat social, IV, IV.
4 M… me disait, à propos des fautes de régime qu'il commet sans cesse, des plaisirs qu'il se permet et qui l'empêchent seuls de recouvrer la santé : « Sans moi, je me porterais à merveille. »
Chamfort, Caractères et anecdotes, « Fautes de régime ».
5 La douche, le lit, trois repas,
Furent le régime sévère
Que nous suivîmes pas à pas,
L'arthrite et moi, dans cette affaire (…)
Verlaine, Dédicaces, XXIII.
(XVIe). Absolt. (Mod. et cour.; régime employé absolument n'est plus compris au sens large traité ci-dessus). Alimentation raisonnée. || Régime alimentaire, diététique (→ Gueule, cit. 13). || Suivre un régime. Diète (I., 1.). → Entraînement, cit. 7. || Se mettre au régime. || Femme qui suit un régime pour maigrir, pour garder la ligne. || Régime amaigrissant, régime hypocalorique.Régime d'un malade. aussi Maladie.(1825). || Régime lacté, comportant beaucoup de lait ou seulement du lait. Cure. || Régime déchloruré, régime sans sel. || Régime végétarien. || Régime sec, comportant une sévère restriction des boissons (spécialt, restriction des boissons alcoolisées). aussi Prohibition.Un régime sévère, strict, draconien, comportant des interdictions, des restrictions…
6 Je vois bien que la crainte nous conduit à combattre la maladie par le régime et les remèdes; mais quel régime et quels remèdes nous guériront de craindre ?
Alain, Propos, 5 mars 1922, Fin des oracles.
(1559, régime de vivre). Loc. Un régime de vie. Conduite, règle. || À ce régime, il ne tiendra pas longtemps.REM. Cette acception, plus ancienne, est comprise, de nos jours, comme une extension du sens médical.
7 (Des malaises moraux) dont on peut guérir, si l'on en a la volonté, par un régime psychique approprié, comme on peut guérir du diabète par un régime alimentaire.
Léon Daudet, la Femme et l'Amour, XIII.
8 Il se taisait pendant des jours entiers, accomplissant sa tâche monotone et harassante, avec une sorte de rage silencieuse. Un tel régime était dangereux, pour un enfant (…)
R. Rolland, Jean-Christophe, Le matin, I, p. 145.
4 Vx. « Ménagement, tempérament » (Littré). || « Il faut au bonheur du régime » (Florian, Fables, II, 10).
(1678). Vx. Vivre de régime, d'une manière très réglée. || Il vivait de régime… (→ Heure, cit. 56, La Fontaine).
5 Sc. a Manière dont se produisent certains phénomènes physiques (mouvements). || Régimes d'écoulement d'un fluide en mouvement. || Régime laminaire ou de Poiseuille. || Régime turbulent.Phase d'un phénomène. || Régime transitoire, régime permanent.Régime thermique.Mécan. (autom., aviat.). || Régime d'un moteur, nombre de tours en un temps donné; allure de fonctionnement. Marche. || Régime normal, ralenti. || Plein régime (→ 1. Point, cit. 14).Régime de croisière : régime présentant un bon rendement et une consommation économique (fig. Croisière). — ☑ Loc. fig. Marcher à plein régime : aller le plus vite possible, mettre en jeu le maximum de moyens. Vitesse.
9 (…) la locomotive démarre à pleine charge, avec toute l'inertie de son train; c'est quand elle fonctionne à sa vitesse de régime (si toutefois on peut parler en toute rigueur d'une vitesse de régime pour une locomotive) qu'elle a le moins d'énergie à fournir; le moteur d'une locomotive doit fournir le maximum d'énergie dans les régimes transitoires, soit à l'accélération, soit à la décélération, pour le freinage par contre-courant. Cet usage riche en adaptations fréquentes à des variations de régime s'oppose à la réduction de l'étendue des régimes d'utilisation qui caractérise l'adaptation au milieu technique (…)
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 52.
b Géogr. Ensemble des conditions générales définissant le processus de certains phénomènes météorologiques ou hydrographiques. || Le régime d'un fleuve dépend de son alimentation, des conditions de son apparition et de son écoulement (pente, nature du sol, amplitude du bassin, régime des précipitations, etc.). || Régime glaciaire, fluvial (océanique ou tropical), nival (de plaine ou de montagne). aussi Débit; étiage, crue.Régime des précipitations, des pluies. aussi Climat. || Régime océanique, régime d'Ouest. || Régime thermique (→ Hiver, cit. 6).
———
III Ce qui est régi, ordonné. (1680). Gramm. Terme régi ou gouverné par un autre terme (verbe ou préposition). Complément, objet.
Régime direct. || Régime indirect, rattaché au verbe par une préposition.Le régime d'une préposition (cit. 2), le mot ou le groupe de mots qu'elle introduit.Par appos. || Nom régime. || Cas régime : un des deux cas de l'ancien français (objet direct).
COMP. Surrégime.
HOM. 2. Régime.
————————
2. régime [ʀeʒim] n. m.
ÉTYM. 1640; mot des Antilles, p.-ê. esp. racimo, d'après 1. régime.
Ensemble des fruits, réunis en grappe, de certaines plantes monocotylédones : scitaminées ou bananiers (cit. 1) et palmiers dattiers ( Spadice). || Un régime de bananes. || Régimes de dattes (→ 1. Manne, cit. 3). || La fructification en régimes succède à une floraison en grappes.
HOM. 1. Régime.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Regime — Régime Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • regime — Regime. s. m. Ordre, regle qu on tient, qu on observe dans la maniere de vivre par rapport à la santé. Cet homme vit de regime. il observe un regime bien incommode. peu de personnes s accommoderoient de cette sorte de regime. Il signifie aussi en …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Regime — Sn Herrschaft erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. régime, dieses aus l. regimen Leitung (regieren). Bei der Differenzierung gegenüber Regierung spezialisiert sich das Wort auf nicht anerkannte, undemokratische… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • regime — re·gime /rā zhēm, ri / n: a system of principles, rules, or regulations for administration (as of property) the mandatory consecutive sentencing regime People v. Garcia, 642 N.E.2d 1077 (1994) community property regime used esp. in the civil law… …   Law dictionary

  • regime — UK US /reɪˈʒiːm/ noun [C] ► a particular way of operating or organizing a system, an economy, etc.: an investment/a pricing/a tax regime »Many individual employees will benefit from this favourable tax regime. »Trading would be under London s… …   Financial and business terms

  • regime — Regime, ou gouvernement, Regimen, voyez Gouvernement, en Gouverner. Un regime de vivre, Diaeta, Diaetica medicina. Establir un commissaire au regime et gouvernement des choses saisies, Constituere pignorum captorum curatorem, B. Commettre… …   Thresor de la langue françoyse

  • regime — /re dʒime/, non com. / rɛdʒime/ s.m. [dal lat. regĭmen regimĭnis governo, amministrazione , der. di regĕre reggere ]. 1. (polit.) a. [assetto istituzionale di uno stato: r. democratico, parlamentare, presidenziale ] ▶◀ governo, ordinamento… …   Enciclopedia Italiana

  • regime — system of government or rule, 1792, from Fr. régime, from L. regimen rule, guidance, government, from regere (see REGAL (Cf. regal)). In French, l ancien régime refers to the system of government before the revolution of 1789 …   Etymology dictionary

  • regime — or régime [rə zhēm′, rāzhēm′] n. [Fr régime < L regimen: see REGIMEN] 1. a) a form of government or rule; political system b) a particular administration or government 2. a social system or order 3. the pe …   English World dictionary

  • Regime — (franz., spr. schīm ), Staatsverwaltung, Regierung (vgl. Ancien régime). – In der Medizin (auch lat. Regimen) das ganze vorgeschriebene Verhalten bezüglich des Essens, Trinkens, Schlafens, Wohnens, Tätigseins, Ruhens, mit einem Worte: der Diät …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Regime — (frz., spr. schihm), Staatsverwaltung; Lebensordnung, Diät. (S. auch Ancien régime.) …   Kleines Konversations-Lexikon